Créer son Site Internet Gratuitement, quels sont les pièges à éviter ?

Créer son Site Internet Gratuitement, quels sont les pièges à éviter ?

Publié par , dans creation de siteaucun commentaire

 Une règle à ne jamais oublier, quelque soit ce qu'on vous propose, dès l'instant ou c'est GRATUIT, c'est que le produit C'EST VOUS ! En effet, dans le jargon business, on appelle ça un "modèle économique". Réfléchissez, qui aime travailler gratuitement ? Je ne parle pas ici de bénévolat, pour défendre une cause, non, je parle de dépenser beaucoup d'énergie pour trouver des gens à qui je vais proposer mes services gratuits... et d'ailleurs, ce modèle n'a véritablement d'intérêt que si le nombre d'utilisateurs bénéficiant de cette gratuité sont nombreux, voire innombrables !  Je ne remet bien sûr pas ici en question ce type de modèle économique, qui a largement fait ses preuves, et qui nous donne aujourd'hui accès à des plateformes fabuleuses, qui, sans cette gratuité n'aurait jamais vu le jour (Facebook, Gmail, Google Map, Twitter, Foursquare, Instagram et autres...).

 
Dans le domaine de la création de sites Internet, la gratuité peut se situer à divers niveaux: la gratuité du logiciel de gestion de contenu (Solutions OpenSource type Joomla, Wordpress, etc...), la gratuité de l'hébergement, et plus équivoque, la gratuité du nom de domaine... Je ne parlerais pas ici de la réalisation, qui a prouvé, que dans la majorité des cas, ceux qui vous appâtent avec la création gratuite de votre site, vont bien souvent réussir à vous vendre un hébergement, ou un pseudo référencement en leasing sur de nombreuses années, avec un résultat pitoyable et surtout un tarif au final prohibitif. Eux, revendent au passage votre "contrat" à une société de leasing et touchent immédiatement l'ensemble de vos mensualités en une fois, moins un petit pourcentage pour la société de leasing, armée jusqu'aux dents pour vous faire cracher jusqu'au dernier centime, quelque soit la qualité du service vendu. Soyez donc très vigilants, et avant de signer du GRATUIT, essayez de comprendre quel est l'intérêt du vendeur, ça vous évitera bien souvent des déboires.
 
Votre nom de domaine est stratégique et devrait vous suivre quelques années, ne lésinez donc pas sur le choix du fournisseur. Un nom de domaine mal redirigé peut également se révéler un frein pour le référencement. Et bien souvent, les prix très très bas en matière de réservation de nom de domaine cachent un service de redirection bridé, empêchant par exemple l'url rewriting, pourtant indispensable pour un bon référencement. Et ne rêvez pas, si le nom de domaine est gratuit, il ne vous appartient pas, pour le récupérer, il vous faudra sortir la CB. Vérifiez bien les CGV de votre bienfaiteur ;-)
 
 
De quoi vous assurer avant de choisir tel ou tel service gratuit ?
 
- quel est le modèle économique du service ? en effet, un service qui gagne de l'argent sera bien souvent plus pérenne qu'un super service en matière de technologie, mais bancal financièrement.
 
- si le modèle économique est basé sur les bandeaux publicitaires, réfléchissez bien à l'objectif visé par votre site, en effet, un site bardé de pubs ne fait pas sérieux, et un visiteur destiné à devenir un client ne sera pas rassuré de constaté que vous n'êtes pas assez solide pour vous passer de bandeaux pubs. Autre problème, vous ne maitrisez pas le contenu de ces pubs, êtes-vous prêt à voir un service concurrent occuper de l'espace sur votre site ?
 
- la gratuité cachée peut se révéler encore plus subtile, et ceci techniquement. En effet, certains sites gratuits servent à leurs "géniteurs" au niveau du référencement sur les moteurs de recherches. C'est à la fois vrai pour certains logiciels qui vous mettent systématiquement des liens vers des pages précises, ou qui vous proposent un sous-domaine, qui les servira, avant d'être utiles pour vous: les services gratuits des fournisseurs d'accès sont bien souvent construits comme ça. 
 
- assurez-vous que le domaine vous appartient, et que le fournisseur ne fera pas de rétention le jour où vous voudrez aller ailleurs.
 
- posez-vous la question de l'évolutivité... un service gratuit est forcément limité, connaissez-vous clairement ses limitations, et y a-t-il un moyen de les faire sauter sans tout recommencer ailleurs, même si vous acceptez de passer à un service payant ?
 
- quelle est la durée de la gratuité ? les offres "6 mois gratuits" sont pléthores sur le net, vérifiez bien ce qu'il en est pour la suite, durée d'engagement, récupération des données, etc... Se dire qu'on va partir facilement est un leurre, le travail que vous avez engagé dans le montage de votre site, de son contenu est important et ne doit pas disparaître si vous l'avez bien fait, dans les règles de l'art. Si vos pages ont bien été indexées par Google, les déplacer dans une structure différentes, même avec le même nom de domaine aura inéluctablement des répercutions sur votre référencement.
 
- qu'est-ce qui est vraiment gratuit ? si c'est le logiciel, il vous faudra payer l'hébergement et le domaine, et maîtriser la mise en oeuvre technique. Si c'est un service tout en ligne, en saas comme on dit, vérifiez ce qui vous appartient, le domaine, le contenu, la base de données, etc... Si c'est la réalisation et qu'elle est liée à une véritable prestation, méfiez-vous, il y a anguille sous roche... demandez un délais de réflexion, ne signez rien en OneShot, faites des recherches sur le web, vous trouverez surement des témoignages de clients satisfaits, ou pas !
 
- votre temps est précieux, une solution gratuite qui vous demandera beaucoup de temps et d'énergie est loin d'être rentable, surtout quand on a une activité... quand on est créateur d'entreprise, on pense que consacrer du temps à créer son site va nous faire faire des économies; ça peut être vrai à condition d'avoir les bons outils et que cette activité n'empiète pas sur votre métier et sur votre recherche de clients. Tout est dans le dosage, d'où l'intérêt de choisir une solution "rentable" plutôt que JUSTE "gratuite".
 
- se renseigner sur la solidité de l'entreprise qui est derrière la solution, plutôt que sur des chiffres sortis du chapeau... une société au capital de 1000 € qui revendique des millions d'utilisateurs, c'est forcément louche !
 
 
Bref, pour conclure, tout est une question de bon sens... il n'y a pas de secret, tout service gratuit à sa contrepartie, Google vous offre un moteur gratuit pour mieux vendre des mots-clés à ses annonceurs, Facebook vous offre un espace gratuit pour mieux calibrer ses annonces publicitaires, ça n'est pas mal en soit, il faut juste en être conscient et faire des choix réfléchis, allant au-delà du seul critère prix, surtout quand on est un professionnel !